0

Depuis 1966 : la reconnaissance d'Aristides et d'Angélina


Après le décès de sa mère, Sebastião décide de rassembler dans un document les éléments de l'histoire et de l'action héroïque de ses parents.
Lorsqu'il lui soumet le manuscrit, Aristides de Sousa Mendes lui répond : « Ce que tu as écrit est juste et vrai ». Ce document sera publié en anglais en 1951 sous le titre « La fuite à travers l'enfer ».

Ce sera la première tentative des enfants d'Aristides et d'Angélina de faire connaître l'action exemplaire de ses parents. Elle sera suivie de nombreuses autres.

 

La cérémonie de remise de la médaille des Justes parmi les Nations à Aristides de Sousa Mendes
9 octobre 1967, New-York, consulat d'Israël : Sebastião Mendes, Philip Mendes, Harry Izratty, Moise Elias, César Mendes, le Rabbin Haïm Kruger, le Consul Michael Arnon, John Abranches durant la cérémonie de remise de la médaille des Justes parmi les Nations à Aristides de Sousa Mendes, à titre posthume. ©Famille de Sousa Mendes
 
  1899, César et Aristides ont 14 ans.
Paris 4e, allée des Justes : Le mur des Justes inauguré le 14 juin 2006. ©Bernard Lhoumeau

Le 18 octobre 1966, Yad Vashem honore Aristides à titre posthume en le nommant Juste parmi les Nations, à l'initiative du rabbin Haïm Kruger rappelant que pour beaucoup de réfugiés juifs, la seule voie de sauvetage passait par l'entrée au Portugal.

Le 10 juin 1986, le Congrès des États-Unis d’Amérique décida d'honorer la mémoire d’Aristides de Sousa Mendes comme l'avait déjà fait Yad Vashem.
L’État d’Israël le nomme citoyen honoraire en 1987.






14, cours Journu-Auber
33000 Bordeaux - France
Agenda des événements du comité Sousa Mendes

Le site Aristides de Sousa Mendes du Père Bernard Rivière


Soutenir le Comité : adhérer, faire un don - Rapports d'activité  - Statuts du Comité - Contacter le Comité - Informations légales - Crédit - Contacter l'administrateur du site
    Lhoumeau.com 2009 2016